La peau du mouton

Parmi toute la grande famille des Bovidés, le mouton se distingue principalement par la spécificité et la qualité de sa laine, très appréciée pour ses vertus naturelles. Cette fourrure est vendue, utilisée généralement pour la fabrication des costumes, des manteaux, des tapis, etc. Les caractéristiques et la couleur des poils sont différentes d’une race à une autre.

Alors, si vous élevez des moutons, pensez dès maintenant à en prendre soin.

Les soins adéquats

La laine doit généralement être dense, fine et propre. Au fil des jours, épines, mauvaises herbes et saletés se posent sur la laine. Il se pourrait même qu’elle soit infestée par des parasites (pou, myase, puceron laineux, acarien, etc.). L’inspection de la laine et de la peau, ainsi que l’examen du corps (oreilles, bouche, aisselles, tétines, pattes) en général doit alors être réalisée régulièrement. En effet, les parasites sont parfois difficiles à apercevoir et ne sont remarquables qu’à un stade déjà avancé. Dans ce cas, le traitement antiparasitaire est nécessaire.
La tonte, une fois par an, de préférence au printemps, est indispensable.
Si le mouton perd ses poils, rendez-vous chez le vétérinaire. Il est peut-être malade.
Si nécessaire, vous pouvez toujours mettre en quarantaine les nouveaux venus pendant quelques jours avant leur intégration au troupeau. Cela évitera la contamination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *