Une petite ébauche sur les araignées

Les araignées sont visibles dans la maison, dans le jardin, dans les prairies, dans les montagnes et les grottes… Elles se cachent sous le lit et les meubles, dans les murs, dans tous les recoins d’un bâtiment, à l’intérieur comme à l’extérieur. Leur présence cause, dans la plupart des cas, de l’effroi, de l’affolement, du sursaut, voire de l’allergie pour les personnes sensibles.

De quoi s’agit-il ?

On distingue des dizaines de milliers d’espèces d’araignées, des plus petites aux plus grosses. Sachez que quelques spécimens dans certaines régions du monde sont venimeux et peuvent être un danger pour la santé de l’homme. D’autres sont totalement inoffensives et comestibles. Ces prédateurs errent et vagabondent dans plusieurs milieux (désert, espace recouvert de végétations…) et se nourrissent généralement d’insectes.

Il est tout à fait possible que les populations d’araignées augmentent, d’où la présence des toiles d’araignée, la découverte d’exosquelettes, etc.

Des espèces domestiquées

Malgré le dégoût, presque généralisé, suscité par les araignées, de nombreuses personnes tombent tout de même amoureuses de ces petites bêtes à huit pattes et aux multiples yeux. Elles ont choisi d’adopter et d’élever les araignées comme tout autre animal de compagnie. D’où la domestication de certaines espèces comme la Tegenaria domestica, la mygale rose du Chili, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *